Secrets d'encens

Aucun produit dans cette catégorie.
Secrets d'encens

Sous-catégories

  • Thiourayes

    Le Thiouraye est un mélange d'encens traditionnel africain fait à base d'encens en grains, en résines, de fleurs séchées, de bois odorants, d'huiles essentielles parfumées. Ces mélanges faites à partir de recettes traditionnelles et secrètes ; sont macérées pendant minimum un an pour que les senteurs aient le temps de s’unir et de former un parfum, ce qui donne au thiouraye son parfum puissant, unique et enivrant. 
    Le thiouraye est u...tilisé pour parfumer l’intérieur, détendre l’atmosphère, favoriser la relaxation , et aussi pour créer une ambiance accueillante.

  • Encens grains , résines

    Utilisé depuis des millénaires, l’encens a toujours été reconnu comme un bien aussi précieux que l’or. Sur tous les continents et de tous temps, les hommes ont fait brulé de l’encens pour les dieux, ainsi que pour des fins thérapeutiques.

    A l’origine l’encens est une résine produite par un certain type d’arbre, notamment le Boswellia sacra, toujours cultivé dans différents pays tels que le Yémen, l’Inde et la Somalie.

    Les encens sont souvent utilisés pour parfumer nos intérieurs. Il faut savoir que l’encens ne sert pas seulement pour le plaisir de diffuser et respirer une odeur agréable. Ces parfums sont des éléments bénéfiques lorsque l’on sait les utiliser à bon escient. L’encens est donc un élément très utilisé rituellement, tant dans les religions que dans les arts divinatoires. D’ailleurs, dans les églises chrétiennes, le parfum de l’oliban (encens caractéristique des offices religieux) vous a certainement laissé des souvenirs indélébiles.
    Divers sortes d’encens
    Il existe plusieurs formes d’encens : les poudres, grains ou résines que l’on embrase dans un encensoir, les bâtonnets courts que l’on pique sur un petit socle, des baguettes à faire tenir sur un long support ou bien les cônes à poser dans une coupelle ou un petit encensoir.

    L’encens appartient au règne végétal et à ce titre il a souvent les mêmes propriétés que les plantes qui le composent. Ainsi, on peut, pour remplacer l’encens, bruler quelques fragments de la plante.

    Le fait d’encenser le milieu où l’on opère aide à la concentration, purifie le lieu et prépare l’esprit à la réceptivité